Africa: Coronavirus - Près d'un milliard d'enfants et de jeunes affectés par la fermeture des écoles et universités

Le nombre d'enfants, de jeunes et d'adultes ne fréquentant plus les écoles ou les universités en raison de la pandémie de coronavirus COVID-19 s'envole, alors que les gouvernements de 115 pays ont annoncé ou mis en place des mesures de fermeture d'institutions éducatives afin de tenter de contenir cette pandémie, a indiqué l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Selon le suivi effectué par l’agence onusienne en date du 17 mars (voir carte), 105 pays ont fermé les établissements scolaires sur l’ensemble de leur territoire, affectant plus de 959,2 millions d’enfants et de jeunes. Dix pays ont procédé à des fermetures localisées.

Il y a à peine deux semaines, l’UNESCO enregistrait des fermetures d'écoles dans 13 pays, perturbant l'éducation de plus de 290 millions d'élèves dans le monde. Déjà, l’UNESCO estimait que ce chiffre était sans précédent.

L’agence onusienne avait annoncé qu’elle allait apporter un soutien immédiat aux pays, notamment en proposant des solutions pour un enseignement à distance inclusif. « Nous œuvrons avec les États pour assurer la continuité de l'apprentissage pour tous, en particulier pour les enfants et les jeunes défavorisés qui ont tendance à être les plus touchés par les fermetures d'écoles », avait déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay.

« Si les fermetures temporaires d'écoles pour cause de crise sanitaire ou autre ne sont malheureusement pas nouvelles, l'ampleur et la rapidité de la perturbation actuelle de l'éducation au niveau mondial sont sans précédent et, si elles se prolongent, pourraient menacer le droit à l'éducation », avait-t-elle ajouté.

Le 10 mars, l'UNESCO a convoqué une réunion d'urgence des ministres de l'éducation par visioconférence afin de partager les réponses et les stratégies visant à maintenir la continuité de l'apprentissage et à assurer l'inclusion et l'équité.

Pas moins de 72 pays étaient représentés à cette visioconférence, dont 27 ministres de l'éducation et 37 hauts-fonctionnaires. « Nous entrons en territoire inconnu et nous travaillons avec les États pour trouver des solutions de haute technologie, de basse technologie et sans technologie pour assurer la continuité de l'apprentissage », avait déclaré la cheffe de l’UNESCO.

L'UNESCO soutient la mise en œuvre de programmes d'apprentissage à distance à grande échelle et recommande des applications et des plateformes éducatives en accès libre que les écoles et les enseignants peuvent utiliser pour atteindre les apprenants à distance.

L'interruption de la scolarité entraîne également d'autres pertes plus difficiles à mesurer, notamment des désagréments pour les familles et une baisse de la productivité économique, les parents peinant à concilier leurs obligations professionnelles et la garde des enfants. Les fermetures aggravent également les inégalités en matière d'éducation : les familles économiquement favorisées ont tendance à avoir un niveau d'instruction plus élevé et à disposer de plus de ressources pour combler les lacunes en matière d'apprentissage et offrir des activités enrichissantes aux enfants qui ne peuvent pas aller à l'école.

Pour piloter la réponse mondiale, l'UNESCO a annoncé la semaine dernière la création d'un « groupe de travail d'urgence UNESCO-Covid-19 » qui apportera son soutien aux réponses nationales et partagera les réponses politiques ayant fait la preuve de leur efficacité en se concentrant sur les pays les plus vulnérables.

More From: UN

Don't Miss

AllAfrica publishes around 800 reports a day from more than 130 news organizations and over 500 other institutions and individuals, representing a diversity of positions on every topic. We publish news and views ranging from vigorous opponents of governments to government publications and spokespersons. Publishers named above each report are responsible for their own content, which AllAfrica does not have the legal right to edit or correct.

Articles and commentaries that identify allAfrica.com as the publisher are produced or commissioned by AllAfrica. To address comments or complaints, please Contact us.